A propos de Be Gold

Créé en 2004, le projet ABCD « jeunes talents sportifs » devenu par la suite projet Be Gold, vise à promouvoir des projets spécifiques dans les domaines de la détection, l’épanouissement et l’accompagnement des jeunes talents sportifs et une meilleure professionnalisation de leur encadrement dans une perspective à moyen et long  terme de la réalisation d’un Top 8 aux Jeux Olympiques ou d'un Top 3 aux Jeux Paralympiques (2024-2026-2028). Depuis plusieurs années, le projet consiste essentiellement en l’accompagnement et l’épanouissement de jeunes athlètes.

La philosophie du projet Be Gold porte sur la mise en place de structures optimales et professionnelles d'entraînement, de compétitions et ce, complémentairement aux moyens déjà mis à disposition et développés par les Communautés et du COIB.

Le projet Be Gold est unique dans sa conception.  Il permet notamment une approche individualisée en fonction des besoins spécifiques de chaque jeune athlète et de développer aussi des synergies essentielles dans une perspective olympique entre les fédérations communautaires, dans le cadre des  sports d’équipe mais aussi des équipes composées.

Be Gold a lancé une nouvelle culture dans l'encadrement des meilleurs jeunes et notre approche est devenue un modèle pour la plupart des fédérations sportives dans leur travail à long terme.

Woman wearing blue

De manière générale, l’initiative Be Gold permet :

  • De suivre des programmes d’entraînement et de compétition ;
  • De mettre en place des structures professionnelles d’encadrement pour jeunes talents sportifs ;
  • D’accentuer le travail en filière dans l’encadrement des meilleurs jeunes talents;
  • D’acquérir une meilleure expérience du haut niveau grâce à la participation des athlètes dans des compétitions majeures à l’échelle européenne et mondiale ;
  • De développer une approche plus individualisée de l’encadrement spécifique des jeunes talents notamment par le biais de  « High potential program » ;
  • De fixer des objectifs ambitieux (Top 8 aux JO/Top 3 JP) mais essentiels pour arriver au plus haut niveau dans le sport de compétition.

La pertinence de ce projet a souvent été prouvée par les résultats obtenus lors de compétitions sportives internationales chez les jeunes (CEJ-CMJ) et lors de compétitions multidisciplinaires olympiques de la jeunesse (FOJE et JOJ).

En 2021, le projet Be Gold se présente de la façon suivante :

33 projets sportifs

• 8 projets en Fédération Wallonie-Bruxelles

• 18 projets en Communauté flamande

• 7 projets bicommunautaires

• Budget par projet 10.000 € à 400.000 €

• 25 disciplines sportives

• 6 sports d'équipes

• 470 athlètes (entre 15 et 25 ans)

• 327 Néerlandophones

• 143 Francophones

• 245 athlètes masculins

• 225 athlètes féminins

Decorative image

Impact sur la participation Belge aux JO et JP

Sur les 4 dernières olympiades le nombre d’athlètes issus d’un projet Be Gold qui ont été sélectionnés pour les Jeux olympiques et paralympiques d’été n’a cessé d’augmenter.

2008
Pékin
Pekin 2008
16 sur 97 athlètes olympiques
16%
des participants
2 Top 8
2top8.png
2012
Londres
Londres 2012
52 sur 121 athlètes olympiques
43%
des participants
1 médaille
1 medal
5 Top 8
5top8.png
2016
Rio
Rio 2016
66 sur 109 athlètes olympiques
61%
des participants
3 médailles
3 medals
10 Top 8
15top8.png
2020
Tokyo
tokyo-2020.jpg
81 sur 124 athlètes olympiques
65%
des participants
1 athlète paralympique
4 médailles
4medals.png
16 Top 8
16top8.png
Decorative image

La Plus-Value Be Gold

Au moment où la plupart des nations qui ont une longue tradition dans la formation mettent des moyens considérables dans le sport de haut niveau pour le développement et l’encadrement des meilleurs jeunes talents, il est important pour le sport en Belgique de poursuivre le travail accompli et de continuer à travailler de manière professionnelle pour que les  jeunes talents sportifs puissent bénéficier d’un programme optimal.

La réussite dans le sport de haut niveau n’est pas qu’une question de talent sportif mais est aussi associée à d’autres facteurs (encadrement, infrastructure, psychologie et le mental, évolution physique, maturité, moyens financiers etc..). La formation des meilleurs talents sportifs doit s’organiser sur un processus à long terme avec les fédérations sportives qui sont naturellement les principaux acteurs du sport de haut niveau.

Cette formation des jeunes talents sur le moyen et long terme et son processus d’encadrement et de professionnalisme demandent d’énormes moyens financiers. Il suffit de se rendre compte de la multiplication des compétitions internationales organisées au niveau mondial dans les disciplines sportives dans les catégories d’âge. 

Grâce à la détermination des partenaires institutionnels : le COIB, Sport Vlaanderen, l’ADEPS,  la Communauté germanophone et le soutien spécifique de la Loterie Nationale, le projet Be Gold apporte des moyens financiers complémentaires aux financements structurels des fédérations sportives.

enfants

Le projet Be Gold a insufflé une nouvelle culture dans l’encadrement des meilleurs jeunes et son processus est devenu déterminant au fil du temps pour la plupart des fédérations sportives dans la poursuite du travail à long terme.

La pertinence d’un tel projet est souvent démontrée par les résultats intéressants qui sont engendrés dans les compétitions sportives internationales en catégorie d’âge (CEJ -CMJ) et dans les compétitions multidisciplinaires olympiques pour jeunes (FOJE et JOJ).

Au niveau des sports collectifs, le projet Hockey (M/F) est certainement le plus représentatif. Depuis 2005, cette fédération bénéficie d’un projet Be Gold pour ses équipes nationales U16 et U18.

Par ailleurs, toute l’équipe nationale masculine de Hockey qui a décroché une brillante médaille d’argent aux JO de Rio a bénéficié de l’aide du projet Be Gold.  Hormis l’encadrement global des équipes nationales (M/F) U16 et U18 ,  le projet a aussi permis de développer une approche plus individualisée des jeunes talents d’un sport collectif notamment par le biais de « High potential program » (Alexander Hendrickx, Arthur Van Doren).

Au niveau du sport individuel, la plus belle réussite est incontestablement le résultat de Nafissatou Thiam lors des Jeux Olympiques de Rio 2016. Depuis 2010, à l’âge de 15 ans, le programme, les stages et l’encadrement technique de Thiam ont été essentiellement financés par le projet Be Gold. Il s’agit de la première médaille d’or d’un ou d’une athlète ayant bénéficié de la mesure Be Gold.